Ministère de l'Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle, chargé du Dialogue Social

Sceau de Republique Gabonaise

Réunion des ministres du travail et de l'emploi de l'Union Africaine

Logo

En sa qualité de Ministre en charge de l’Emploi et du Travail, Madame Madeleine E. BERRE, a pris part ce jour, à une séance de travail organisée via vidéoconférence par le bureau de l'Union Africaine (UA) avec le soutien de l'Organisation Internationale du Travail (OIT).
Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, a vu la participation des ministres africains du Travail, des Communautés économiques régionales (CER), et des organisations régionales et sous-régionales d’employeurs et de travailleurs et centres d’administration du travail.

Les échanges visaient trois objectifs principaux à savoir :

1) sensibiliser les Ministres du Travail et autres parties prenantes sur le rapport de l'UA sur l'impact du Covid-19 sur l'économie africaine ;

2) discuter des stratégies et des bonnes pratiques pour répondre efficacement aux effets du Covid-19 dans les pays africains, en particulier pour stimuler l'économie et l'emploi, protéger les travailleurs sur le lieu de travail, soutenir les entreprises, les emplois et les revenus et s'appuyer sur le dialogue social en vue de trouver des solutions;

3) Discuter des actions et stratégies post-pandémiques à moyen et long terme dans le but d’amortir l’impact sur les économies africaines en cas d'autres chocs sanitaires.

Au cours de son intervention, Madame le Ministre a saisi l’opportunité pour présenter aux participants, les mesures prises par le Gabon sur la riposte au Covid 19 et la protection des emplois, notamment : l’état d’urgence, le confinement partiel initié depuis le 9 Avril 2020, le couvre-feu, la fermeture des bars, restaurants et hôtellerie.

L’objectif visé par le gouvernement à travers ces mesures est d’éviter les licenciements, préserver les emplois, maintenir le pouvoir d’achat via une allocation de chômage technique de 50 a70 % du salaire brut, maintenir les faibles revenus, maintenir les salaires des agents de la fonction publique, recourir au télétravail et au temps partiel, protéger les travailleurs vulnérables, les malades, les femmes et réduire le temps de travail.

Quant aux mesures sociales, Madame le Ministre a mentionné entre autres, la gratuité de l’eau, de l’électricité et des loyers, la mise en place d’un guichet de refinancement des banques en vue de faciliter la trésorerie avec un taux préférentiel négocié avec la BEAC et les banques à hauteur de 5,1% et un moratoire de dettes, la réduction des impôts, les remises fiscales, le reports des déclarations fiscales, la mise en place d’un fonds de solidarité d’un montant de 25 milliards de FCFA et d’une banque alimentaire de 5 milliards de FCFA et, enfin, le maintien du dialogue social avec les partenaires sociaux.

A l’issue de plusieurs heures d’échanges, les ministres africains du travail et autres parties prenantes ont été informés et ont pris en compte les recommandations du rapport de l'UA sur l'impact du Covid-19 sur l'économie africaine, l'élaboration d'une réponse globale de l'UA aux impacts socio-économiques du Covid-19 (Aspects du marché du travail), les stratégies et les meilleures expériences partagées en vue de les intégrer dans les réponses politiques à court terme afin d’atténuer les effets du Covid-19 et les actions à moyen et long terme post-Covid-19 identifiées et les systèmes en vue de leur mise en œuvre.


                                                   Une Vue de la visioConférence

Publié le : 30 / 04 / 2020


En Haut