Ministère de la Fonction Publique, de la Modernisation du Service Public, Chargé de la Réforme de l'Etat

Sceau de Republique Gabonaise

Fusion des Agences agricoles et Ressources Humaines au menu des discussions.

Logo

Le Ministre de la Fonction Publique, M. Jean-Marie OGANDAGA a présidé ce mardi 12 juin conjointement avec ses collègues de l’agriculture une réunion visant à examiner la situation de certains établissements publics personnalisés, connues sous le nom d’agences.

Prenant la parole, le Ministre de l’Agriculture, de l’élevage chargé de la mise en œuvre du Programme Graine, M. Yves Fernand MANFOUMBI, qui était pour l’occasion accompagné de son Ministre Délégué chargée de l’Agro-industrie, Mme Patricia TAYE Ep. ZODI, s’est appesanti sur les fonctions de pilotage, de régulation et d’exécution des politiques publiques de son département ministériel. Il a indiqué que le Ministère de l’agriculture est chargé de conduire deux politiques publiques : l’une concernant la valorisation du potentiel agricole et l’autre portant sur la garantie de la sécurité alimentaire du pays.

Ces missions sont assurées par trois directions générales : agriculture, élevage et développement rural. Pour une plus grande efficacité, le gouvernement a décidé de créer l’Agence de Développement Agricole (ADA) dont les missions étaient précédemment assurées par l’Office National de Développement Rural (ONADER) lequel doit donc être supprimé.

S’agissant du volet sur la sécurité alimentaire, M. Yves Fernand MANFOUMBI a estimé qu’il est difficile de mener à bien une politique de sécurité alimentaire s’il n’existe pas définition de cette politique. D’où la décision de créer une Direction générale de la sécurité alimentaire dont la mission sera de veiller à la définition de la sécurité alimentaire. A cet égard, le Ministre de l’agriculture a assuré qu’il ne saurait y avoir de sécurité alimentaire sans laboratoire d’où la nécessité pour l’Agence gabonaise de Sécurité Alimentaire (AGASA) d’absorber l’ONALA.

Enfin, les membres du gouvernement se sont penchés sur la situation des ressources humaines affectées dans les agences. Il a donc été décidé de la mise en place d’un cadre organique et de fiches de postes pour savoir la compétence de chaque agent.

 

Publié le : 14 / 06 / 2017


En Haut